24 avril 2019

L'arrestation de Gaspard Glanz, entre censure d’État et justice à deux vitesse, un enjeu démocratique

Gaspard Glanz, journaliste indépendant, a été arrêter pour un doigt d'honneur à un policier. Après une garde à vue de 48 heures qui, selon ses dires, à été musclée, il a été interdit de présence à Paris pour les prochaines manifestations. Ce pseudo jugement n'est pas motivé par des éléments de droit. Voilà pour les faits. Ils sont parlants. Après une comparution immédiate, procédure que je dénonce dans tous les cas et que je refuse de considérer comme un procès ou même un acte de justice, il se retrouve interdit d'exercer son travail.... [Lire la suite]